1 Kazizshura

Dissertation Sur Lessor Du Capitalisme

CORRIGÉ DISSERTATION : Le capitalisme industriel et ses ouvriers, en Europe, du XIXe au début du XXe siècle.

1) Compte-rendu

 Les copies
- Consignes de mise en page
- Lisibilité : faire attention à l’encre bleue : changer d’encre quand trop claire.
- ∧ Introduction en entonnoir (du plus général au plus spécifique au sujet) : NON. Il faut introduire dès le début les mots du sujet.
-Problématique : pas de fausse question (quand on connaît la réponse à l’avance)
- SURTOUT PAS de formules « en quoi », « dans quelle mesure », « dans un premier temps »…
- Numéroter en petit les 3 parties du développement dans annonce du plan de l’introduction.
- Bien identifier les sous-parties en sautant une ligne pour les différencier. + souligner en rouge les phrases titres qui ouvrechaque parties et en vert les phrases d’introduction des sous parties.
- Conclusion : pas de récapitulation. Prendre de la hauteur pour tirer leçon de ce qu’on avait : BILAN + annoncer une perspective après bilan.

Problème de lecture
- Tous les mots d’un énoncé et leur ordre n’ont pas été choisis au hasard. Le premier mot est le plus important. Les mots choisis sont des ordres. Exemple du sujet :ne parler QUE du capitalisme industriel.

Problème d’intégration
- Problème d’intégration des données :
Plaquer ≠ intégrer : ne pas réciter (catastrophe !!!)
Exemple du libéralisme dans le sujet : il faut en parler dans la mesure où il sert à justifier la stratégie du capitalisme industriel mais ne pas réciter fiche => il faut connecter les données. Si on parle du mouvement ouvrieret du socialisme => en parler comme anticapitalisme industriel.
- Reprendre tout le temps, dans chaque sous-partie, les mots du sujet. Prendre des exemples au service du sujet.

Problème de recul critique
- devoir de réserve : ne pas montrer son opinion ou se mettre du côté de telle ou telle idéologie. Ne pas prendre parti. Ne pas prendre par exemple Marx pour vérité absolue => dire« selon Marx » pour prendre du recul car on doit rester objectif.
- Choix des mots : utiliser des mots prudents et nuancés.



2) Corrigé

Sujet : histoire d’une relation entre capitalisme industriel et ses ouvriers.
- Capitalisme industriel : système économique fondé sur des entreprises privées en concurrence entre elles. But du capitalisme industriel : le profit, donc d’augmenter soncapital par le profit.
Logique économique.
- Ouvrier : travailleur manuel, salarié, dans l’industrie : mineur, ouvrier d’usine (grande, moyenne, petits ateliers), ouvriers paysans, ouvriers à temps plein…
Plutôt logique sociale.

* Il faut confronter ces deux logiques.

I. Capitalisme industriel : « créateur » du monde ouvrier (L’économique détermine le social)

1/Embauche ?Réponse aux besoins de l’industrie. Laquelle ? Quel genre de travail ? Qui est concerné ? (Artisans ruinés, émigrés..). Il a créé numériquement un groupe social dont les effectifs ne cessent de grimper (Angleterre en tête, suivi par puissances continentales) Créateur numérique.

2/Régions ouvrières
Où le capitalisme recrute-t-il ses ouvriers ? Régions minières (souvent en pleine campagne cf. LaRuhr, ou le Nord pas de Calais), en ville (ports et capitales : Liverpool, Londres, Paris…) : gamme d’emplois industriels plus larges (usines « factory system » etc.), « domestic system » comme à Lyon avec textile.
On investit dans la main d’œuvre comme on investit dans les machines. Créateur géographique.

3/ Travail ouvrier
But : profit => Rentabiliser le travail ouvrier en jouant sur lescoûts de production.
* Il faut réduire ces coûts donc strict minimum salarial. Politique de salaires très bas.
* conditions de travail (horaires, entassement des ouvriers)
Logique économique de profit

Tout ça se trouve justifié par le libéralisme économique : liberté d’entreprise, employeur > employé ouvrier, la loi libérale protège l’employeur.
De même l’État libéral aussi...

Le capitalisme: essor, évolution et conséquences

Parent Category: Littérature Category: Histoire

Le capitalisme est un système économique et social fondé sur la propriété privée des moyens de production et la recherche du profit, les capitalistes construisent les usines; cherchent surtout le profit en payant mal les ouvriers. La plus value est la différence entre le salaire de l'ouvrier et son rendement


Essor et révolution du capitalisme

Au 19es (siècle) le capitalisme s'est développé en Europe avec les progrès de l'industrie et du commerce qui avaient permis l'accumulation des capitaux. Au moyen âge une forme primitive de capitalisme avait déjà existée: c'est le capitalisme mercantile qui est celui des marchands basés sur les échanges maritimes.


Les moyens du capitalisme

Pour créer une industrie, il faut les capitaux, ceux-ci s'obtiennent de plusieurs façons.

Les sociétés par action

Par financière de chaque individu dans une entreprise, plusieurs actionnaires réunissent de l'argent pour constituer un capital et créer une industrie.

Capital

Ensemble des moyens financiers et matières rassemblés pour créer une entreprise. A la fin de l'année et après le conseil d'administration chacun reçoit le dividende (bénéfice proportionnel au nombre d'action que chacun détient dans la société). Les actions se négocient à la bourse des valeurs (lieu où l'on se réunit pour vendre ou acheter les actions).

Les banques

Ce sont des entreprises qui gardent l'argent des épargnants et font des prêts au publique. On distingue: la banque d'émission qui émet de l'argent; les banques d'affaire qui placent leurs capitaux à long terme dans les grandes société; les banques de dépôts qui font des prêts à moyen terme.
Pour faciliter les opérations, les banques on créées de nouveaux moyens de payement comme les chèques ...


Le capitalisme et les monopoles Monopole

C'est le droit exclusif d'exercer une activité commerciale ou industrielle dans un lieu.
Les capitalistes cherchent à obtenir une législation favorable à leurs intérêts, il recherchent le protectionnisme (politique douanière qui vise à protéger l'économie nationale contre la concurrence étrangère) se regroupement en concentration ont des filiales.


Les conséquences du capitalisme

Sur le plan économique

  • Inégale répartition des riches avec des zones de capitalisme triomphantes des zones avec forte concentration d'industrie
  • Naissance de la crise économique

Sur le plan social

Le capitalisme a entraîné la division de la société en deux classes opposées d'un côté la bourgeoisie constituée de riches propriétaires des entreprises et patron, de l'autre côté le prolétariat formé d'ouvrier misérables exploités par les bourgeois.
Pour lutter contre ces inégalités certains penseurs ont élaborés des doctrines socialistes telles que: le socialisme utopique défini par Proudhon, Owen et Blanc. Le socialisme scientifique ou marxiste défini par les Allemands Karl Max et Engels et plus tard par le Russe Lénine. Ces penseurs appellent les ouvriers à se regrouper en syndicats pour renverser la bourgeoisie et établir la dictature du prolétariat.

Sur le plan politique

Naissance d'une nouvelle doctrine: le libéralisme fondé sur le libre échange. Sa devise est "laisser faire, laisser passer". Cette doctrine a aussi favorisée la conquête coloniale car les industries étaient à la recherche des débouchées.


Au 19es l'accumulation des capitaux et des moyens de production donnent naissance à un système économique: le capitalisme. Ce dernier crée des grands conflits sociaux par la recherche des profits. Par ailleurs l'Europe étant devenue un vaste chantier industriel aura besoin de débouchées, des matières premières d'où la mise sur pied de la politique colonial au 19es.

Leave a Comment

(0 Comments)

Your email address will not be published. Required fields are marked *